ART LACOSTE 2013 à LACOSTE (84)

exposition du 30 mars - 7 avril * ouvert tous les jours de 15h à 18h

ART LACOSTE 2013

30 mars - 7 avril * ouvert tous les jours de 15h à 18h

Cette année 20 artistes exposent ensemble à Lacoste, dans l’ancien Temple, l’ancienne Poste et la salle de la Mairie. Cet événement pascal a des racines qui remontent à plusieurs dizaines d’années. La tradition a été reprise depuis 5 ans. Art Lacoste 2013 propose des œuvres récentes, y compris, cette année, des photos et de la tapisserie. La sculpture est fortement liée à ce village grâce à ses carrières et à la mémoire de Louis Malachier, dit ‘Le Meunier’. Les peintres ont suivie ce qui a fait naître une petite communauté d’artistes dès la fin des années ‘50. Ces liens perdurent et aussi attirent aujourd’hui une nouvelle génération de créateurs.

Voici quelques réflexions des exposants sur leur travail :

ANNE FAGE La matière, toujours la matière, parfois végétale, parfois animale. Sur le papier se mêlent, le pigment, le sable, la colle… construisant la maquette. Ensuite, c’est le coton, la laine ou la soie qui s’entremêlent dans la tapisserie, où l’ombre est la chaîne et la trame la lumière.

ANNETTE SOLOTZEW Lignes et couleurs sur le plan me fascinent. Quand je peins, je suis complètement concentrée, je suis dans l’instant qui passe “ici et maintenant“. Je suis très proche de moi-même. Une expérience élémentaire qui m’étonne chaque fois.

BARBARA B. LINDFORS Les pigments capricieux de l’aquarelle, dessins approfondis, dessins saisis sur le vif, collages parfois, m’amènent sur des chemins inconnus, des terrains instables.

CLAUDE LE ANH Mes photos parlent : du THÉÂTRE comme il n’était pas à prévoir mais comme il est à espérer.

CRYSTAL WOODWARD J’aime m’immerger dans le paysage ; mes tableaux, dessins, photos et sculptures reflètent mes promenades. De multiples perspectives se mêlent aux thèmes poétiques et incluent parfois des calligraphies et des gestes graphiques.

CURT ASKER La conception du temps comme une image immobile dans l´éternité inchangeable, est pour moi une bonne démarche pour essayer de captiver l´instant fugitif.

DANIEL ADEL Pour moi, la peinture est un effet secondaire de l’observation intense. Elle est le témoignage du long procédé de comprendre en profondeur ce qui est devant les yeux. Je suis accroché à l’expérience de confronter régulièrement les limitations de ma connaissance, et de tâcher de supprimer mes préjugés afin de voir plus, et avec plus de clarté.

ESTHER SOBIN J’utilise l‘appareil photographique et la lumière comme un dessinateur utiliserait un crayon ; une recherche sur la magie de certains instants, des secondes où la nature semble être capable de refléter des états intérieurs.

EVERT LINDFORS Les objets de tous les temps, depuis la naissance du monde, – les regarder à nouveau, avec les yeux d’aujourd’hui – un défi.

GABRIEL SOBIN Expérimentations dans le minéral, du vide et du plein, de l’apparence, de la transparence, quand le négatif devient positif et vice-versa… Le vide est la forme, la forme est le vide, vous voyez, vous ne voyez pas…

INGE BOESKEN KANOLD La pourpre, couleur mythique de l’antiquité, est devenue le sujet de l’œuvre. Toute matière touchant à la pourpre nourrit mon inspiration et mène vers l’imprévisible.

JEAN-MARIE DE HARO J’explore un réel sensible au travers de la photographie. À la mémoire, je préfère le temps du conte, celui du mouvement déployé et de la nuit.

JEAN-MARIE FAGE Ombre ou lumière, ce que je peins est comme la lumière furtive, l’inconnu devient présent, la poétique colorée se laisse saisir par la nécessité de sa seule existence.

LEO LENCSES Retrouver les images - l’histoire de l’art et de l’archéologie - avec un coup de bêche et du trait. Ambivalences du visible, sur la surface et en profondeur – chimie et alchimie à force d’imagination et d’acide.

LOTTI RINGSTRÖM Métal, bois, papier, de préférence un peu vécu, usé, sont mes supports. Le motif est le plus souvent un petit bout de quelque chose, touché par un rayon de soleil. Une vision irrésistiblement belle. Un instant qu´il faut sauver de l´oubli en le peignant.

MARTHA SHEARER Idée, démarrage, virage, choix, attente, angoisse, essais, réflexion, décision… lumière au bout du tunnel ! Voilà le chemin tant de fois emprunté au fil de la conception d’une sculpture.

PETER SOMM Dans beaucoup de mes œuvres je parcours le chemin de l’abstraction renversée. Rien que des raies de couleurs assemblées horizontalement donnent l’impression d’un panorama ouvert et vaste. Avec ces « paysages d’âmes », comme je les appellerais, je me sens plus proche du peintre romantique allemand Caspar David Friedrich que de la plupart des constructivistes.

SUSANNA SOBIN …résonance et harmonie où les formes s’entrelacent, pour repartir en spirales , et revenir avec une autre sonorité. La musique comme toile de fond tisse les notes et les couleurs, une façon de remettre la discordance du monde au diapason d’un autre chant, plus paisible.

VÉRONIQUE ADEL "Avoir un œil" signifie pour moi attraper des images au vol, capturer l’instant fugitif avec le maximum de splendeur. Et l’œil du spectateur ? S’il est trompé, tant mieux........ Ce sont les deux défis que je me donne la plupart du temps.

WERNER RICHTER La peinture comme relation permanente avec un réel qu’il s’agit de reconnaître et de lui donner une forme. Par exemple, la liaison entre l‘expérience esthétique et l‘expérience sensuelle dans la contemplation d‘une roche rongée par les intempéries, éclairée par le soleil. La peinture non comme solution mais comme « trouvaille ».

Nous vous invitons à venir nombreux ! JPEG - 110.2 ko Nous remercions La Mairie et le Foyer Rural de Lacoste pour leur soutien.