Pour une autre réforme territoriale !

Les associations de jeunesse et d’éducation populaire mobilisées pour une vraie cohérence de l’action publique

Le livre blanc du CNAJEP

Le Président de la République présentait la réforme des collectivités territoriales comme l’une des priorités de son quinquennat : force est de constater que, même si la loi est maintenant votée, le compte n’y est pas !

Construite entre initiés, pour des initiés, cette réforme, ou plutôt devrais-je dire « ces réformes », ont littéralement « exproprié » les citoyens du débat public et ce, sur un sujet qui pourtant les concerne au plus haut point.

PDF - 1.5 Mo
le livre blanc du CNAJEP

Les corps intermédiaires eux-mêmes ont été, durant le processus législatif, pour le moins bafoués. Les associations d’élus n’ont pas été associées à l’élaboration des projets de loi, tout juste consultées durant le processus de discussion entre les deux assemblées... Sans doute l’Etat ne les considérait-il pas comme capables dans le débat !

Les autres associations, parmi lesquelles les associations de jeunesse et d’éducation populaire, n’ont eu, quant à elles, qu’à se mobiliser en réaction face aux projets de loi. Jamais, malgré pourtant leurs nombreuses interpellations, elles n’ont pu donner leur avis formellement ! Parce que les enjeux fi nanciers sont plus forts pour les collectivités locales, et parce que leur capacité de lobbying est plus opérante, les associations du monde culturel et du monde sportif ont réussi à préserver un cadre les protégeant sensiblement. Pour les associations de jeunesse et d’éducation populaire, rien, comme pour beaucoup d’autres familles associatives ; rien si ce n’est un grand mépris de la part de l’Etat qui pourtant nourrit des partenariats avec nombre de ces associations.

Le débat n’a donc pas eu lieu dans la société. Ceci est le résultat d’une volonté manifeste. C’est aussi, hélas, ce qui amène de notre point de vue à une réforme régressive qui « recentralise » l’action publique plus qu’elle n’améliore et n’aménage la décentralisation engagée dans notre pays depuis près de 30 ans.

Les élus ne s’y sont pas trompés, ils nous ont exprimé, toutes sensibilités confondues, leurs réserves importantes sur cette réforme.

C’est donc sur la base de cette carence démocratique essentielle que le Cnajep a décidé, au terme d’un séminaire de travail de plusieurs mois de produire ce Livre Blanc, et ce afin de :

- permettre aux non initiés de comprendre, de s’approprier, de resituer les termes de la réforme (de sa genèse à son vote).

- mettre en perspective des pistes de réfl exion pour une autre réforme des collectivités territoriales.

Bien qu’ayant été privés d’expression, nous n’abdiquerons pas sur le sujet, et porterons notre réfl exion au plus grand nombre d’acteurs de la société. Cet ouvrage, instrument d’éducation populaire, résultat d’une construction collective, s’en veut le vecteur principal.

Aux citoyens de jouer désormais !

Philippe DEPLANQUE Vice-président du Cnajep chargé de l’animation territoriale